Mon compte

Vous contrôlez vos données

Nous utilisons des cookies pour personnaliser l'expérience de création de CV et de lettres de motivation. Pour ces raisons, il se peut que nous partagions vos données d'utilisation avec des tiers. Vous trouverez davantage d'informations sur notre utilisation des cookies dans notre Politique relative aux cookies. Si vous souhaitez définir vos préférences en matière de cookies, cliquez sur le bouton Paramètres ci-dessous. Pour accepter tous les cookies, cliquez sur Accepter.

Paramètres Accepter

Paramètres des cookies

Cliquez sur les types de cookies ci-dessous pour personnaliser votre expérience sur notre site. À tout moment, vous pouvez donner, refuser ou retirer votre consentement. N'oubliez pas que la désactivation des cookies peut affecter votre expérience sur le Site. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre Politique relative aux cookies et notre Politique de confidentialité.

Choisissez les types de cookies que vous acceptez :

Mesure d'audience

Ces cookies analysent l'utilisation du visiteur sur notre Site et nous permettent d'assurer une meilleure expérience. Les cookies liés aux mesures d'audience utilisés sur notre Site n'identifient personne et ne nous permettent pas d'envoyer des publicités personnalisées. Par exemple, nous pouvons utiliser des cookies/technologies de traçage à des fins analytiques en vue de déterminer le nombre de visiteurs sur notre Site, d'identifier la manière dont les visiteurs naviguent sur notre Site et, plus particulièrement, les pages qu'ils consultent. Cela nous permet d'améliorer notre Site et nos Services.

Performances et personnalisation

Ces cookies nous permettent de vous proposer un accès à une expérience personnalisée. Les cookies de personnalisation servent à diffuser du contenu, notamment des publicités, en lien avec vos intérêts sur notre Site et les sites de tiers en fonction de la manière dont vous interagissez avec différents éléments de notre Site. Ils nous permettent également de garder une trace du contenu auquel vous accédez (y compris les vidéos visionnées). Nous pouvons également recueillir des informations sur votre ordinateur et/ou votre connexion afin d'adapter votre expérience à vos besoins. Lors de certaines visites, nous pouvons utiliser des outils logiciels pour mesurer et recueillir des informations sur la session, notamment les délais de réponse des pages, les erreurs de téléchargement, le temps passé sur certaines pages et des informations sur les interactions avec la page.

Publicités

Ces cookies sont installés par des sociétés tierces pour diffuser du contenu publicitaire ciblé en fonction des sujets qui vous intéressent (par exemple pour vous proposer des publicités Facebook qui pourraient vous intéresser) et vous permettre de mieux interagir avec les plateformes de réseaux sociaux comme Facebook.

Nécessaires

Ces cookies sont essentiels aux bonnes performances du Site ainsi qu'à l'accès à ses fonctionnalités. Les cookies nécessaires seront toujours activés, car le Site en a besoin pour fonctionner correctement. Par exemple, les cookies essentiels peuvent inclure, sans s'y limiter : les cookies installés pour assurer le service, maintenir votre compte, fournir l'accès aux créateurs et aux pages de paiement, créer des identifiants pour vos documents ou encore stocker vos consentements.

Pour voir la liste détaillée des cookies, cliquez ici.

Enregistrer les préférences

Le stress épuise la France [Étude de 2022]

Nous avons interrogé 1000+ employés pour mesurer leur niveau de stress et obtenir leurs avis sur ce qu’ils doivent faire pour réduire les effets de l’épuisement professionnel.

Margot Vrobbel
Margot Vrobbel
Rédactrice experte en recrutement
Le stress épuise la France [Étude de 2022]

stress epuise france

 

Les études montrent que les employés français souffrent de niveaux de stress plus élevés que jamais. Les personnes ayant un emploi rémunéré se rapprochent de plus en plus de leur limite de tolérance en raison de la COVID-19 et du mode always-on.

 

Même l’OMS a officiellement reconnu le terme burnout comme un état d’épuisement physique ou émotionnel, qui survient lorsque le stress chronique atteint un niveau élevé, et l’a classé parmi les problèmes de santé au travail.

 

Le résultat ?

 

Les entreprises perdent environ 300 milliards d’euros par an en raison de la baisse de productivité, de l’absentéisme et de la rotation du personnel.

 

C’est pourquoi, à Resumelab, nous avons décidé de sonder 1000 employés pour analyser le problème du syndrome d’épuisement professionnel au sein des entreprises en 2022, les principales causes qui le génèrent et de proposer quelques mesures que les entreprises pourraient mettre en place pour le traiter.

 

L’épuisement professionnel est en hausse

 

stress epuise france 

 

Vous savez ce qu’on dit : « Trouvez un emploi que vous aimez et vous ne travaillerez pas un seul jour de votre vie ».

 

Mais la passion vous permet-elle vraiment de réduire le stress et l’épuisement professionnel ? Pour le savoir, nous avons demandé aux répondants s’ils sont passionnés par leur travail. 87% ont répondu « Oui ». Pourtant, 67% des personnes interrogées souffrent toujours du syndrome d’épuisement professionnel.

 

Il est intéressant de noter que les jeunes (milléniaux et génération Z) sont plus susceptibles de déclarer qu’ils sont victimes d’épuisement professionnel que les baby-boomers (76% contre 47%). Et c’est logique. Selon de nouvelles recherches, les employés plus expérimentés ont tendance à mieux réagir aux lourdes charges de travail et sont plus résistants aux situations stressantes.

 

Cela dissipe quelque peu le mythe populaire selon lequel les travailleurs passionnés sont à l’abri de l’affliction moderne qu’est l’épuisement professionnel. Après tout, si vous êtes stressé et débordé jour après jour, la passion ne vous mènera pas très loin.

 

En parlant de stress, nous avons également demandé à nos répondants de remplir un test standardisé sur le stress au travail (conçu par The Marlin Company et American Institute of Stress) afin d’obtenir une lecture encore plus précise de ce qu’ils ressentent. Il s’est avéré que la plupart des personnes connaissent aujourd’hui des niveaux modérés de stress au travail. Cela signifie que certains aspects de leur travail sont susceptibles d’être assez stressants, mais gérables quand même.

 

Ensuite, nous avons demandé aux employés s’ils avaient déjà fait l’expérience de l’épuisement professionnel au cours de leur carrière. 88% des interrogés ont répondu par l’affirmative. De plus, beaucoup d’entre eux (40%) affirment avoir ressenti les symptômes du burnout à deux reprises dans leur vie professionnelle.

 

Le résultat ?

 

  • 69% des personnes ayant souffert d’épuisement professionnel ont quitté leur emploi.
  • Pas moins de 50% (de ceux qui souffrent actuellement d’épuisement professionnel) et 33% (de ceux qui n’en souffrent pas actuellement) sont susceptibles ou très susceptibles de quitter leur emploi au cours des six prochains mois et de faire partie de l’exode massif surnommé « la grande démission ».
  • Par ailleurs, 33% des personnes interrogées estiment que leur entreprise ne fait pas assez d’efforts pour lutter contre l’épuisement professionnel.

 

Comme nous pouvons le constater, il ne fait aucun doute que le stress chronique gagne du terrain sur le lieu de travail. C’est pourquoi les employeurs doivent comprendre ses causes profondes avant de prendre des mesures pour l’atténuer.

 

Facteurs clés de l’épuisement professionnel

 

stress epuise france

Sans plus attendre, voici les six principaux facteurs d’épuisement au travail selon les personnes interrogées :

 

  1. Trop de travail : 57%
  2. Un environnement de travail toxique : 34%
  3. Des interruptions constantes : 31%
  4. Des heures supplémentaires et/ou une obligation de travailler les week-ends : 30%
  5. Des échéances et/ou attentes irréalistes de la part des supérieurs : 30%
  6. Un manque de communication et/ou de soutien de la part des collègues et/ou des supérieurs : 19%

 

Comme on pouvait s’y attendre, « Trop de travail » est le choix le plus populaire parmi les employés. Et ce n’est pas si surprenant, étant donné que notre attachement au travail est loin d’être sain.

 

Il faut dire que le répondant moyen travaille environ 40 heures par semaine et que, durant l’année, il n’utilise que 54% des jours de congé disponibles. Sans compter que, selon une étude de MyPerfectResume, lorsque nous faisons une pause, 82% d’entre nous travaillent également pendant les vacances.

 

Alors, employeurs, prenez note !

 

Aidez vos employés à trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée en recalibrant leur capacité de production, en les encourageant à se déconnecter après les heures de travail et en les incitant à prendre des congés appropriés.

 

Symptômes physiques, psychologiques et comportementaux de l’épuisement professionnel

 

stress epuise france

À ce stade, nous avons voulu examiner les symptômes d’épuisement professionnel ressentis par les répondants et nous les avons rassemblés dans trois sections distinctes afin d’en faciliter la lecture :

 

Symptômes comportementaux :

 

  • Se sentir fatigué et démotivé : 49%
  • S’isoler de ses collègues : 44%
  • Procrastiner : 40%
  • Éviter ses responsabilités : 34%
  • Arriver en retard et partir tôt ou manquer le travail : 28%

 

Symptômes physiques :

 

  • Se sentir épuisé la plupart du temps : 66%
  • Changement des habitudes de sommeil et d’appétit : 42%
  • Maux de tête récurrents : 41%
  • Immunité réduite et maladies fréquentes : 10%

 

Symptômes psychologiques :

 

  • Perte de motivation : 55%
  • Satisfaction et sentiment d’accomplissement réduits : 54%
  • Sentiment d’échec : 33%
  • Manque de confiance en soi : 30%
  • Perspective de plus en plus cynique et négative : 25%

 

Comme vous pouvez le constater, l’épuisement professionnel a un coût considérable pour les employés. Il affecte non seulement la qualité de leur travail, mais il a également un impact négatif sur leur bien-être physique et mental.

 

L’épuisement professionnel est-il un sujet sensible ?

 

stress epuise france

Nous avons demandé aux répondants s’ils avaient déjà cherché un soutien auprès de leur employeur lorsqu’ils souffraient du syndrome d’épuisement professionnel. Il s’est avéré que la plupart d’entre eux (63%) l’avaient fait, et que 88% avaient reçu une aide adéquate.

 

Il est également intéressant de noter que les employés plus expérimentés (plus de 20 ans au travail) sont nettement moins susceptibles de demander de l’aide lorsqu’ils sont confrontés à un épuisement professionnel que les employés plus jeunes (31% contre 80%).

 

Pourquoi une grande partie des employés préfèrent-ils garder le problème du burnout pour eux ? Voici ce que disent nos répondants :

 

  • J’avais peur de perdre mon emploi : 42%.
  • J’étais trop gêné pour l’admettre : 33%
  • J’ai une mauvaise relation avec mon employeur : 25%

 

Comme le montrent clairement les données, la peur de perdre son emploi est le principal facteur de dissuasion pour la plupart des répondants. C’est peut-être le bon moment pour les employeurs de faire savoir (en particulier aux employés plus âgés) qu’il n’y a rien de honteux à se sentir épuisé. Au contraire, il est essentiel de se manifester dès les premiers signes d’épuisement.

 

Comment surmonter l’épuisement professionnel ?

 

stress epuise france

Enfin, nous avons demandé aux employés ce que, selon eux, les entreprises pourraient faire pour combattre le burnout.

 

Voici les résultats :

 

  • Charge de travail raisonnable : 49%
  • Modalités de travail flexibles : 44%
  • Télétravail : 42%
  • Moins d’heures de travail : 34%
  • Plus de jours de congés payés : 24%

 

Il est intéressant de noter que l’option « Accès à des programmes de santé mentale et de bien-être » est la moins choisie. Si cet avantage était déjà courant avant la COVID-19 (81% des grands employeurs proposaient de telles solutions), sa popularité est montée en flèche depuis le fameux printemps 2020.

 

Malgré cela, la plupart des employés ne les trouvent pas utiles pour faire face à l’épuisement professionnel et au stress. En outre, une nouvelle étude de Health Affairs suggère que ces programmes ne permettent pas aux employés d’être en meilleure santé ni aux entreprises de réaliser des économies.

 

Par conséquent, les employeurs devraient se concentrer sur ce que les employés considèrent comme le plus bénéfique pour lutter efficacement contre l’épuisement professionnel, comme une charge de travail plus raisonnable, des horaires de travail flexibles et le télétravail.

 

En résumé

 

Il ne fait aucun doute que le burnout, ou « syndrome d’épuisement professionnel », n’a jamais été aussi répandu.

 

C’est pourquoi les entreprises ne doivent ménager aucun effort pour lutter contre ce phénomène dangereux. Non seulement elles bénéficieront d’une main-d’œuvre beaucoup plus saine et productive, mais elles seront également mieux protégées contre les démissions massives qui font actuellement des ravages dans le monde.

 

Avant de conclure, voici un bref résumé des principaux résultats de l’étude :

 

  • 67% des personnes interrogées sont actuellement en situation d’épuisement professionnel.
  • Par ailleurs, 88% ont été confrontés à l’épuisement professionnel à un moment donné de leur carrière.
  • Parmi ceux qui ont connu l’épuisement professionnel dans le passé, 69% en ont quitté leur emploi.
  • Près de 33% des employés interrogés pensent que les entreprises ne font pas assez pour atténuer l’épuisement professionnel.
  • Pas moins de 50% (des personnes souffrant actuellement d’épuisement professionnel) et 33% (des personnes ne souffrant pas actuellement d’épuisement professionnel) sont susceptibles ou très susceptibles de quitter leur emploi dans les six prochains mois.

 

Méthodologie

 

Nous avons interrogé 1 026 répondants uniques en utilisant un outil de sondage en ligne fait sur mesure. Tous les répondants inclus dans cette étude ont répondu à une question de contrôle de l’attention. L’étude a été créée en plusieurs phases de recherche, de crowdsourcing et d’enquête. 

 

Limitations

 

Les données que nous présentons sont basées sur les réponses personnelles des personnes interrogées. Toute personne ayant participé à l’enquête a lu et répondu à chaque question de manière indépendante, sans accès aux données statistiques et sans interférence de tiers. Les données autodéclarées présentent de nombreux problèmes potentiels, tels que la mémoire sélective, l’effet de télescopage, l’attribution et l’exagération.

 

Certaines questions et réponses ont été reformulées et condensées ici dans un souci de clarté et de facilité de compréhension pour les lecteurs. Dans certaines circonstances, les pourcentages présentés peuvent ne pas atteindre 100%. Selon le cas, cela peut être dû à des arrondis ou à la suppression des réponses « aucun/incertain/inconnu ».

 

Conditions d’utilisation légitime des données

 

N’oubliez pas de partager ces résultats ! Si vous pensez que votre public serait intéressé par ces informations, vous pouvez les partager pour une réutilisation non commerciale. Tout ce que nous vous demandons en retour, c’est d’ajouter un lien vers notre page afin que vos lecteurs puissent consulter l’étude complète.

 

Sources

 

Donnez votre avis : stress epuise france
Merci pour votre partage !
Moyenne : 5 (3 avis)
Margot Vrobbel
Margot Vrobbel
Margot a eu l'opportunité de travailler dans le monde des Ressources Humaines. Comme rédactrice et traductrice, elle partage ses conseils quant à la création de CV et de lettres de motivation de qualité sur notre blog. Que vous soyez débutant(e) ou expérimenté(e), retrouvez toutes ses astuces pour découvrir et apprendre les secrets d'une candidature réussie.

Cet article vous a-t-il plu ? Voici des articles similaires